Put this CD Before and During Smoking

Discussion in 'Music genres, Bands and Artists' started by djanvier, Mar 6, 2009.

  1. [​IMG]

    BIOBAZAR MUSIC STORE LINK

    (english version below)

    Biobazar : « Festin nu » (STUDIO STEREO RECORDS)

    « Artiste multi disciplinaire, Dany Janvier a toujours exploré toutes les avenues de la création, et depuis près de 10 ans, il compose des musiques électroniques sous différents pseudonymes, mais c'est vraiment son projet Biobazar qui a persisté à travers toutes ces années. Avec l'album Festin nu, Biobazar nous offre peut-être son album le plus complet et le plus achevé jusqu'à maintenant. Sans compromis, Dany Janvier ne suit pas les goûts de jour, s'inspirant d'artistes cultes comme, entre autres, The Orb, Orbital, Juno Reactor, et en y insufflant sa propre folie, sa propre sensibilité et surtout son éclectisme si riche et déconcertant à la fois. Une chose semble constante à travers les onze compositions de Festin nu, soit l'invitation au voyage.

    Chaque pièce nous transporte sur d'épaisses vagues sonores déferlant en ambiances hypnotiques et charriant d'accrocheuses mélodies toutes simples, soit, mais façonnées par mille et un détails. La basse transperce ces multiples couches d'une suavité presque insolente dans un roulement profond et envoûtant. Les structures du Techno, du Downtempo, de l'IDM, de l'Electronica, de la musique du monde, du Break Beat s'entremêlent et se dénaturent les unes les autres repoussant ainsi toute catégorisation et laissant toute la place à la musique. Une musique fusionnelle où cohabitent des arrangements de cordes, de cuivres, de percussions moyen-orientales, des extraits de films, de documentaires, des séquences mélangeant le synthétique et l'organique, déployant en boucles des mélodies menées tantôt par la flûte, tantôt par le didgeridoo… et lorsque le périple prend fin avec la dernière note, on se rend compte que la musique de Biobazar ne dicte pas vraiment la destination, elle suscite plutôt le mouvement, du corps jusqu'à l'esprit, de l'attention jusqu'à l'abandon des sens. »

    - Jean-François Fecteau (levestibule@cgocable.ca)
    émission de radio Le Vestibule (www.myspace.com/levestibule)

    ____________________________________________________________________

    Biobazar : « Festin nu » (STUDIO STEREO RECORDS)

    Multdisciplinary Artist, Dany Janvier always investigated all the avenues of creation, and since about 10 years, he composes electronic musics under various pen names, but it is really the Biobazar project which persisted through the years. With "Festin Nu" (Naked Lunch), Biobazar maybe offering us its most complete and most finished album so far. Without compromise, Dany Janvier does not follow the day tastes, inspired by cult artists as, among others, The Orb, Orbital, Juno Reactor, and by brigning it his own madness, his own sensibility and especially his eclecticism so rich and disconcerting at once. A matter seems constant through eleven compositions of Festin Nu, is an invitation in the journey.

    Every piece transports us on thick sound waves breaking out in hypnotic and transporting atmospheres of quite simple, but shaped by one thousand and one details, melodies.The base pierces multiple layers of an almost impertinent sweetness in a deep and bewitching movement. The structures of Techno, Downtempo, IDM, Electronica, music of the world, the Break Beat become entangled and distorted, pushing away any categorization and leaving all the place to the music. A music "fusionnelle" where live arrangements of strings, brass instruments, Middle-Eastern percussions, films and documentaries extracts, sequences mixing synthetic and organic, displaying loops of melodies sometimes led by the flute, sometimes by the didgeridoo … And when the trip comes to an end with the last note, we realize that Biobazar's music does not really dictate the destination, it arouses the movement from the body to the spirit, the attention up to the renunciation of the senses. "
     
Loading...

Share This Page